Les Oreilles loin du Front

L’image de "l’arabe" dans le cinéma français




On a reçu Julien Gaertner**, docteur en histoire contemporaine des
universités Nice-Sophia Antipolis et Mohamed V-Agdal de Rabat et chargé de cours au département des études cinématographiques de l’université de Montréal. Auteur d’une thèse de doctorat sur "L’image de l’« Arabe » dans le cinéma français de 1970 à nos jours". Il est venu nous parler de ce travail.
« Les variations de « l’esprit du temps » se mesurent grâce à un
découpage chronologique opéré selon les ruptures relevées dans le
discours des œuvres et les glissement sensibles d’un genre à l’autre.
Temps de l’imprégnation (1970-1982), temps de la fixation (1982-1995), temps de l’apogée (1995-2010), trois périodes se distinguent nettement. Durant ces différents moments, les identités s’effritent et se recomposent à la fois sous la pression de l’économie du cinéma, des mouvements de crispation ou d’ouverture de l’opinion, et sous l’effet de l’émergence parfois douloureuse d’artistes issus de l’immigration maghrébine. »
ecouter



Fichier audio :

10.11.17.Julien.Gaertner.mp3 (MP3 - 94.6 Mo)